Pourquoi bouger pendant et après la grossesse

La pratique de l’activité physique apporte plusieurs bénéfices à tout âge. Elle aide à avoir plus d’énergie, une meilleure forme physique et mentale, une meilleure gestion du stress, un meilleur sommeil et aide à contrôler le poids. En plus, l’activité physique prévient plusieurs maladies et conditions de santé telles que les maladies cardiaques, la haute pression, le diabète, le surpoids, certains cancers et la dépression.

Pourquoi rester active pendant et après la grossesse? Voici les bénéfices spécifiques à la période pré et post-natale.

 

Pourquoi bouger pendant la grossesse?

Il est en général sécuritaire de bouger pendant la grossesse. À une certaine époque, il était véhiculé que l’exercice augmentait le risque de fausse couche et affectait négativement le développement du bébé. Il est maintenant démontré que c’est faux. L’activité physique n’augmente pas le risque de fausse couche et des recherches démontrent que l’exercice aurait un effet positif sur le développement cognitif du bébé.

Bouger pendant la grossesse prévient le diabète de grossesse, la haute pression et la prise excessive de poids (mais il est tout à fait normal de prendre du poids!). Le rôle de l’activité physique sur la pré-éclampsie et l’éclampsie reste à éclaircir, il y a présentement des recherches en cours sur ces sujets. Des exercices spécifiques aideront à diminuer les maux de dos et d’autres douleurs.

Garder la forme pendant la grossesse permet aussi une meilleure récupération suite à l’accouchement. Ce n’est pas garant de bel accouchement, mais vous serez assurément plus en forme pour supporter tout ce grand travail physique et mental!

L’activité physique est contre-indiquée dans certains cas1. N’hésitez pas à discuter de vos craintes avec votre kinésiologue, votre médecin ou votre sage-femme.

 

Pourquoi rester active après la grossesse?

L’activité physique après la grossesse permet de réduire le risque de dépression post-partum, de faciliter la perte de poids (bien que ce ne doive pas être l’objectif principal), de mieux gérer le stress et d’avoir plus d’énergie. L’exercice peut aussi être une occasion de sortir de la maison en allant faire une activité dehors ou un cours d’exercices en groupe adapté à la période post-natale. Si vous avez fait du diabète gestationnel, l’activité physique permettra de prévenir le diabète de type II.

L’allaitement n’est pas un obstacle à la pratique d’activité physique d’intensité légère à modérée. La quantité et la composition du lait ne seront pas affectées. Il est préférable de faire l’activité après le boire pour avoir les seins moins lourds, d’utiliser un soutien-gorge bien ajusté et de bien s’hydrater.

Certains exercices peuvent être débutés dès les premiers jours, comme ceux pour le plancher pelvien. Plusieurs facteurs sont à considérer pour la reprise de l’activité physique suite à l’accouchement. Discutez-en avec votre kinésiologue, votre médecin ou votre sage-femme. Si vous avez des fuites urinaires, une descente d’organe ou une fatigue excessive, consultez un professionnel de la santé avant d’entreprendre une activité physique.

Pour une rééducation post-natale et une progression vers un entraînement régulier réussies, débuter le programme Maman Active dans les jours/semaines qui suivent l’accouchement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *